Black Friday : comment améliorer votre référencement (SEO) pour être vu ?

Nous en parlions déjà, le SEO intègre de nombreux paramètres pris en compte par les moteurs de recherche : responsivité de votre site web sur desktop et mobile, temps de chargement, présence de données “structurées” dans les résultats de recherche…Tant de points qui viennent jouer sur la pertinence et la fréquence d’apparition d’un site web dans les moteurs de recherche. Découvrez ici comment vous démarquer en suivant des bonnes pratiques évidentes, et d’autres qui le sont moins…

Optimisez votre référencement (SEO) pour être top rank au Black Friday

Les requêtes pour le Black Friday sont nombreuses, alors il faut apprendre à se démarquer ! Pour rappel, 75 % des internautes ne passeront pas la première page de recherche… D’autant plus dans le secteur du high-tech, encore plus assimilé au Black Friday, et sémantiquement au Cyber Monday. Ce sont des recherches très compétitives, alors découvrez toutes ces astuces et bonnes pratiques pour être le mieux référencés en préparation du Black Friday.

Déjà, ciblez vos mots-clés, car ce n’est pas en misant sur des mots très recherchés et très concurrentiels (aussi appelés mots-clés « courte-traîne » ou « short-tail ») comme « Black Friday » ou très génériques comme « Vestes en cuir » que vous allez sortir du lot. Encore une fois, jouez sur la corde en vous positionnant sur des recherches plus spécifiques et proches de votre offre produit ou de votre activité business : « Veste cuir kaki réversible femme avec capuche ».

Nous vous en parlions déjà dans cet article sur l’optimisation de votre site pour un meilleur référencement. Il existe un autre paramètre capital pris en compte pour votre référencement : l’amélioration de la vitesse de chargement et la sécurité de votre site. Vous gagnerez la fidélité des utilisateurs et la confiance des moteurs de recherche. De plus, si l’expérience est agréable, la durée moyenne d’une session sur votre site sera plus longue donc votre site bénéficiera d’un meilleur classement dans les Search Engines, sans oublier que les chances de conversion sur votre site grandiront également.

Back to basics !

Partons avec des basiques du SEO pour être sûr que vous serez en phase avec les règles d’or du référencement en ligne pour votre site e-commerce. Le référencement passe donc par la santé de votre site. Si la vitesse en est un symptôme, sa construction et sa fiabilité en sont d'autres.

Les erreurs 404, et les redirections 301, 302 :

Le plus souvent, les erreurs 404 sont dues à un changement d’URL. Ce changement de slug (une partie d’une URL) n’a pas été redirigé vers sa nouvelle version. Alors, identifiez-les, les pages 404 grâce à des outils comme SEMRush ou Google Search Console. S’il s’agit d’un problème technique de type lien cassé/changement de direction de la page : faites une redirection 301. Stratégiquement, ces redirections 301 permettent de « sauver les meubles » en redirigeant de manière permanente vers une page s’en approchant le plus possible. C’est aussi un moyen habile de profiter du link juice pour améliorer votre référencement. Pour vérifier si la redirection est réussie, utilisez un outil comme Redirect Checker. S’il s’agit d’un lien définitivement cassé : faites en sorte que ladite page soit indiquée en « noindex » pour les moteurs de recherche, ou bien qu’elle soit redirigée de manière permanente vers une page équivalente et encore active sur votre site. Concernant les redirections 302, si elles ne sont que temporaires pour les robots crawlers, cela montre que l’erreur a été ciblée et prise en main.

Soyez identifiable !

Intégrez vos NAP (name, address and phone number) pour que vous soyez considéré comme un « vrai » business. Créez cette vraie carte d’identité à votre site, de sorte qu’il ressorte et qu’il soit mieux ciblé et considéré par les moteurs de recherche comme Google. Même si vous ne possédez pas de points de vente propriétaire physique, proposez des éléments d’identification. Si vous êtes une DNVB ou que vous gérez un business 100 % online, pas d’inquiétude, vous pourrez donc aussi en profiter. Favorisez votre référencement local en créant de la même manière une fiche Google My Business présentant votre établissement, en renseignant un numéro de téléphone (celui de votre service client ?), des horaires auxquelles le numéro précédent est joignable et une adresse postale (celle de vos bureaux ?).

Error 404, redirection 301 & 302, Name-Adress-Phone...
La page 404 personnalisée de Silvr - Error 404, redirection 301 & 302, Name-Adress-Phone...

Les paramètres visibles par les utilisateurs…

Montrez vos différences !

Pensez à bien insister sur vos propositions d’offre uniques (eg. les seuls à faire du Made in France dans votre secteur), les seuls à offrir la livraison, etc. À la manière de ce que Silvr vous rappelait dans l’article « Promotion & stocks : comment utiliser vos promotions comme levier de conversion ? », pensez à mettre en avant les raisons pour lesquelles vous êtes convaincus que vous créerez la différence : livraison gratuite, produits offerts, certifications X ou Y, programme de fidélité…

La landing page : une porte d’entrée personnalisable et trackable

Google rappelait les bonnes pratiques pour créer une landing page pour le Black Friday, et toutes autres fêtes commerciales. Au-delà de son utilité visuelle et promotionnelle, c’est une porte d’entrée vers votre site qui permet de rassembler de nombreuses informations pour mettre en valeur vos offres temporaires (le temps du Black Friday). Personnalisable, trackable et dynamique : la landing page sert aussi à tisser un meilleur maillage pour vos backlinks et liens internes. Donc sur cette landing page, créez des liens vers votre homepage, vers vos pages produits correspondantes, et vers vos catégories concernées par le Black Friday.

Les mots-clés : la réussite SEO tient en peu de lettres

Utilisez Google Trends ou la fonctionnalité Google Keyword Planner intégrée à Google Ads pour faire vos recherches en amont et savoir quelles recherches intégrer, et à quel moment selon la date de publication de votre campagne. Créez-vous des tableaux de mots-clés. À l’aide de la fonction CONCAT sur Excel ou Google Sheet, cela permet de créer facilement des combinaisons de mots-clés. Ainsi vous saurez quoi intégrer, et quand le faire !

Pour quelles combinaisons de keywords opter ? Créez des combinaisons short-tail (« courte-traîne ») telles que :

  • Black Friday + [product name]
  • Black Friday + [brand name]
  • Black Friday + [offre unique]
  • Black Friday + [livraison gratuite]

Ou capitalisez pour les long-tail keywords (« longue-traîne ») du type :

  • Black Friday + [product name] + [category name] + [best deal] + [France] + [Sales]
  • Black Friday + [brand name] + + [category name] + [livraison gratuite] + [best deal]

Utilisez aussi des keywords « evergreen » = durables. Le SEO est un travail long à mettre en place et long pour être efficace… Donc partez du principe que si votre référencement est bon sur la durée, et sur une catégorie ou un produit donné : vous gagnerez de précieux points d’autorité en matière de SERP. Prenez donc le temps de travailler vos pages dites « evergreen » comme les FAQ, tutoriels et autres articles experts atemporels. Encore une fois, aidez-vous de Google Trends ou de Google Keyword Planner pour vous assurer que vos mots-clés pour ces contenus sont pertinents et bien durables. De plus, dans ces mêmes contenus, utilisez des phrasés clairs et peu techniques pour ne pas risquer de faire « fuir » des visiteurs.

Mettez en place une stratégie pour les backlinks

Les backlinks sont des liens renvoyant vers votre site (et vos contenus pertinents) depuis des noms de domaine externes au vôtre. Si vous êtes une marque de compléments alimentaires et qu’un blog de fitness renvoie vers un de vos produits ; ou si vous êtes un revendeur de sneakers et qu’un media trendy dresse un classement des plus beaux modèles de l’année et propose d’acheter ledit modèle sur votre plateforme… Vous bénéficiez alors de ce qu’on appelle des backlinks. Ils sont un des meilleurs moyens d’être vu et entendu et que d’autres parlent de vous. Alors, ne lésinez pas avec les backlinks acquis naturellement ou achetés. Cela va améliorer votre score d’autorité en ligne et permettre à vos pages les plus visitées de bénéficier d’une meilleure indexation sur les moteurs de recherche. Vous gagnerez en pertinence, et celle-ci est basée notamment sur la récurrence, la qualité et l’échange de vos contenus en ligne.

Vous avez un blog ? N’hésitez pas à mettre en avant votre expertise, et de la partager avec vos partenaires. Comme cette opération de guestblogging réalisée entre Agicap et Silvr. L’outil de trésorerie français Agicap a réalisé un article qui a été publié par Silvr sur Comment la fonction finance peut-elle corriger rapidement son BFR ?, à l’inverse Agicap a publié un article réalisé par Silvr sur le Revenue Based Financing. Comme présenté ici, il faut être précautionneux avec la méthode d’achat de backlinks, car elle est désapprouvée par Google quand elle est utilisée abusivement et à mauvais escient. C’est-à-dire quand vos liens apparaissent dans des pages qui ne sont pas cohérentes avec le sujet traité. Rappelez-vous cette règle d’or dans la diversité d’obtention de backlinks : il vaut mieux avoir 20 backlinks en provenance de 20 sites, qu’obtenir 20 backlinks en provenance d’un même et unique site.

Metadata, URL récurrent pour conserver le link juice, balises title, H1, H2...
Metadata, URL récurrent pour conserver le link juice, balises title, H1, H2...

… et les paramètres qui le sont moins : pensez méta, attributs alt et hiérarchisation des titres

Pensez aux métadonnées ! 

Nous aurions pu en parler dans la partie sur les basics : ce sont les métadonnées. Véritable ADN de vos contenus, elles ne sont pas toutes visibles des utilisateurs et visiteurs, mais elles le sont toutes des robots crawlers des moteurs de recherche. Il en existe classiquement 2 types :

  • Les métadonnées invisibles des utilisateurs qui participent à une meilleure indexation de votre site,
  • Et celles qui sont visibles des utilisateurs et favorisent le taux de clic (CTR, exprimé en %) depuis les résultats de recherche organiques. 

Passons à la balise de métadescription. Très importante, pourquoi ? Car c’est elle qui servira et de résumé de texte, et donc de base pour vérifier la fiabilité de la description selon ce qu’on trouvera sur la page associée au résultat affiché. C’est elle qui résumera votre contenu dans le snippet des moteurs de recherche. Quelle longueur doit-elle avoir ? Pas plus de 155 caractères (espaces compris). Et si vous êtes l’heureux choisi, sachez que dans de rares cas, un résultat de recherche peut être développé sous la forme d’un snippet enrichi. Votre résultat de recherche occupe alors davantage de place dans les résultats de recherche, souvent accompagné d’un visuel. Pensez également à écrire une deuxième phrase, un paragraphe déployé pour approfondir le contenu de la page.

Renseignez également les balises alt de vos images et de vos vidéos. Si vous intégrez une image avec un nom d’origine sans valeur comme « IMG_08675647 », les crawlers n’y trouveront pas d’intérêt informatif et les passeront à la trappe. Tandis que si une image contient comme balise alt sa description succincte, mais fidèle : alors tous ces contenus auront une valeur ajoutée pour les moteurs de recherche. Si votre page produit contient plusieurs plans d’un même produit, n’hésitez pas à varier les métadonnées comme ainsi : « Chaussures pour femme en cuir vues de côté : durables, cousues main et en 10 coloris » + « Chaussures pour femme en cuir portées : 10 coloris, élégantes avec un jean ». Le titre de l’image importée doit refléter la description alt qui en sera faite. Dans quel but ? Pour faire en sorte que vos images soient référencées dans les résultats d’image des moteurs de recherche, complémentaires aux résultats textuels.

Hiérarchie des titres H1, H2, etc. 

Tout comme contenu publié en ligne, il faut respecter une hiérarchie. Commençons par la balise titre H1 : votre page ne doit en contenir qu’un seul qui condense selon des mots-clés précis ce qu’on retrouvera dans la page. Sa longueur ne doit pas dépasser 65 caractères (espace compris). C’est un titre, pas un paragraphe ! Le H1 contient évidemment votre mot-clé principal. Concernant les balises titre H2 et H3, pas de limite précise n’est donnée. En revanche, hiérarchiquement, chaque H2 doit contenir au moins deux H3. Pareillement avec vos balises H3 et H4, ces premières doivent contenir au moins deux H4. Sinon, la segmentation chapitrée n’a pas de sens.

Utilisez une URL récurrente pour remonter avec un ID similaire

Et oui, rien ne sert de personnaliser l’URL de vos pages concernant le Black Friday-Cyber Monday, comme c’est aussi le cas pour les soldes, ou tous les autres événements récurrents dans votre marronnier — comme la rentrée (relisez l’article E-commerçants : comment bien préparer sa rentrée ?). Alors, optez pour une URL type « /yoursite/black-friday/ » plutôt que « /yoursite/black-friday2022-best-deals/ ».

De plus, en créant une URL pérennisée dans le temps, vous vous assurez une stabilité et l’opportunité de gagner des visites cumulées — année après année. Le résultat ? Votre page gagnera en autorité, en liens internes, externes et donc le top rank SERP peut être à la portée de votre site. Comme une étude d’Ahrefs nous le rappelle, la majorité first rank Google est trustée par des pages de plus de 3 ans, moins de 6 % des premières pages date de moins d’un an, et enfin que 75 % de ces nouvelles pages n’atteignent même pas le top 100 SERP.

Renseignez les données structurées pour compléter votre présence en ligne, et donc l’améliorer

Enfin, parlons des micro-données structurées, qui sont donc bien invisibles pour les utilisateurs, et qui sont pourtant très utiles pour favoriser votre référencement aux yeux des moteurs de recherche. En intégrant les données structurées dont on parle ici : vos pages produits remonteront dans les moteurs de recherche de manière exhaustive. L’utilisation du protocole schema.org est recommandée pour une meilleure indexation, et il existe trois morceaux de code différents pour les intégrer à vos pages :

  • JSON-LD
  • RDFa
  • Microdata

Les avantages ?

En implémentant des flux de balisage de données structurées répondant au cahier des charges HTML, vos données produit seront automatiquement mises à jour. Utilisez ces données structurées pour améliorer votre taux de clics, diminuer le taux de rebond, être plus clair sur les informations produit, et donc améliorer votre SEO… et donc créer plus de revenus. En effet, comme Google Merchant Center le précise, en respectant la structuration du balisage, vos données produit seront lisibles et permettront :

  • La mise à jour automatique des articles qui réduit le risque de suspension de votre compte vis-à-vis de la cohérence sur la disponibilité et les prix.
  • Et le flux automatique qui fonctionne par importation pour créer un flux principal dans votre compte Merchant Center.

Quelles balises peut-on utiliser ?

Il existe 4 balises spécifiques aux e-commerçants et pour les sites vitrines :

  • La balise Product, pour vos produits virtuels ou physiques ;
  • La balise Offer qui affiche le prix et la disponibilité du produit  ;
  • Et les balises Rating et Agregating Rating qui reprennent les avis clients laissés sur ladite page produit.

Rafraîchissez le sitemap et relancez le crawl de vos pages

Après tous vos travaux accomplis, n’oubliez pas de rafraîchir le sitemap de votre site (votre « plan de site », un fichier texte permettant de répertorier toutes vos URLs, et souvent généré automatiquement par votre CMS), et de relancer le crawling des pages de votre site pour bien faire remonter les nouvelles informations pertinentes, comme après avoir publié votre landing page. Vous pouvez vous aider de votre compte Google Search Console afin de demander l’indexation de vos nouvelles URLs. Enfin, ne laissez pas votre belle landing page de BFCM vivre seule sans aucun lien entrant. Linkez-la à votre homepage et aux pages catégories correspondant aux messages qu’elle contient.

- Published
September 27, 2022
Partager cet article
Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez tous nos conseils et dossiers experts pour donner une nouvelle dimension à votre business
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

On est très (très) bavards, et malheureusement un blog ne nous suffit pas
Suivez-nous sur LinkedIn  pour ne rien louper de notre actualité

Suivre notre actualité

Take your business to the next level

We’ve got you covered. Get in touch with us.
Get in touch
ellipse jaune